entretien-filtre-compact

Entretien d’un filtre compact en assainissement autonome

Entretien filtre compact assainissement autonome

L’entretien d’un filtre compact en assainissement autonome est une opération à ne pas négliger. En effet, les dysfonctionnements d’un filtre compact d’une installation autonome de traitement des eaux usées sont souvent la cause d’une installation mal ou pas entretenue.


L’entretien régulier d’un filtre compact prolonge la durée de vie du dispositif en place pour le plus grand confort de l’usager.

Aussi une entreprise spécialisée interviendra annuellement pour réaliser l’entretien d’un filtre compact.

En quoi consiste l’entretien d’un filtre compact ?

L’intervention de maintenance consiste à vérifier et contrôler l’installation  :

  • Nettoyage du pré-filtre,
  • Contrôle de la bonne répartition de l’eau pré-traitée sur le filtre,
  • Contrôle du niveau des boues dans la fosse toutes eaux,
  • Planification d’une vidange de la fosse si cela s’avère nécessaire,
  • Vérification du système d’aération (bon positionnement et dégagement des conduits),
  • Contrôle du massif filtrant (traitement secondaire).

Principe de fonctionnement d’un filtre compact en assainissement autonome 

 (source IFAA – Syndicat des Industries et Entreprises françaises de l’Assainissement Autonome))

Les massifs filtrants compacts sont des massifs isolés du sol environnant.

En effet, ils sont composés d’un matériau de filtration accompagné de son système de distribution et de récupération des eaux usées traitées.

A noter que les massifs filtrants compacts sont des dispositifs de traitement soumis à la procédure d’agrément ministériel.

Traitement primaire

Le traitement primaire dit « prétraitement » est le plus souvent une fosse toutes eaux équipée d’un pré-filtre.

Traitement secondaire

Le massif filtrant (zéolithe, copeaux de coco, laine de roche, sable, etc.) reçoit l’ensemble des eaux usées domestiques pré-traitées (effluents septiques).

De plus, un système de distribution assure la répartition sur l’ensemble du média filtrant.

Celui-ci est utilisé comme système épurateur, permettant le développement de l’activité bactérienne.

Ainsi, le traitement secondaire des effluents septiques s’effectue grâce à la percolation de l’eau dans le massif filtrant (rétention de la biomasse produite au sein du massif).

Et pour finir, les eaux usées traitées récupérées en fond de massif filtrant sont ensuite rejetées.

Évacuation

Les eaux traitées sont évacuées de deux manières, selon la perméabilité du sol naturel.

Par infiltration dans le sous-sol les eaux traitées seront également utilisées pour l’irrigation de végétaux non destinés à la consommation humaine.

défaut et sur étude particulière, les eaux traitées seront évacuées vers le milieu hydraulique superficiel.


Voir également : Entretien assainissement non collectif – Entretien d’un filtre à sable en assainissement autonome – Référentiel d’activité et de compétences : Entretien et maintenance des installations ANC

 


Article Communiqué Entretien filtre compact en assainissement autonome - © AMI Assainissement

Référentiel d’activité et de compétences : Entretien et maintenance des installations ANC

Référentiel activité compétences ANC

Finalité

Mettre en service, entretenir et dépanner une installation d’assainissement non collectif dans le respect de la réglementation en vigueur et des règles de l’art, afin de garantir son bon fonctionnement dans la durée.

Définition des activités

Référentiel activité compétences ANC

La mise en service consiste à réaliser les opérations de vérification de la mise en œuvre et à mettre en fonctionnement l’installation d’assainissement non collectif.

L’entretien regroupe l’ensemble des opérations destinées à conserver une installation d’assainissement non collectif dans des conditions données de fonctionnement, conformément à la norme NF P 16-008 concernant l’entretien des installations d’ANC.

La maintenance rassemble l’ensemble des opérations couvrant le remplacement de composants et d’éventuelles réhabilitations ou renouvellements de sous-ensembles de l’installation, conformément à la norme NF P 16-008 concernant l’entretien des installations d’ANC.

Le dépannage consiste à réaliser l’ensemble des opérations permettant une remise en état de fonctionnement d’une installation d’ANC dans le cadre d’une intervention ponctuelle et curative.

Des opérations de suivi, de mesures et d’analyses de la qualité des rejets des installations peuvent également être réalisées.

Activités

  • Diagnostic
  • Mise en service
  • Entretien et maintenance
  • Dépannage

Détail des missions

  • Communiquer avec le client afin de repérer les différents éléments de l’installation et réaliser un diagnostic visuel rapide des éléments
  • Réaliser des visites d’entretien de l’installation de traitement des eaux usées au rythme convenu avec le client (vérification des points de contrôle déterminés par le fabricant, mesure de la hauteur de boues, prévention des risques de rejet et de pollution due à l’installation, test du bon fonctionnement de l’installation)
  • Intervenir en cas de panne électrique, électromécanique, biologique ou hydraulique (identification de la panne ou du dysfonctionnement, commande des pièces à changer et résolution de la panne)
  • Formaliser les opérations en établissant un rapport d’intervention et les consigner dans le cahier de vie de l’installation
  • Proposer un contrat d’entretien standard

Compétences requises

Connaissances

  • Connaître les rôles et responsabilités des acteurs de l’ANC (SPANC, concepteur, maître d’ouvrage, vidangeur, société de maintenance…)
  • Connaître les prescriptions réglementaires et normatives générales régissant l’activité (assainissement, sol, environnement, santé, construction)
  • Connaître le fonctionnement général des filières traditionnelles et des filières agréées en assainissement non collectif
  • Connaître le rôle, le fonctionnement et les préconisations d’entretien-maintenance des divers éléments constituants une filière d’ANC
  • Connaître les opérations d’entretien et de maintenance des installations avant intervention.
  • Connaître les risques sanitaires liés à l’activité et les comportements et équipements qui permettent de s’en prémunir

Savoir-faire techniques et relationnels :

  • Qualifications en électricité et électromécanique
  • Maitrise des équipements et des consignes associées propres à chaque produit et chaque fabricant (cf guide utilisateur)
  • Conseiller le client et communiquer en toute loyauté
  • Connaissances basiques de l’outil informatique

Qualités et aptitudes :

  • Respecter les règles d’hygiène et sécurité
  • Respecter les engagements contractuels

Matériel requis

  • Equipements de protection individuelle
  • Accessoires hygiène et sécurité
  • Boîte à outils
  • Matériel nécessaire à l’établissement et à la restitution du diagnostic et des opérations réalisées
  • Matériel de contrôle de l’installation et du rejet
  • Pièces de remplacement et consommables

Autres

  • Cette activité nécessite d’être assuré en responsabilité civile professionnelle mentionnant l’activité de maintenance d’installations d’assainissement non collectif

Télécharger le Référentiel activité et compétences sociétés de maintenance_IFAA V3 180313.pdf

Site IFAA 


Article Communiqué : Référentiel activité compétences ANC